Guide d’utilisation des huiles essentielles

- La diffusion atmosphérique :
Grâce à un diffuseur électrique, l'huile essentielle libère dans l'air ambiant des microparticules d'huile essentielle. Outre leurs actions thérapeutiques, les huiles essentielles diffusées dans l'atmosphère éliminent les odeurs désagréables (tabac, cuisine...), revitalisent l'air ambiant et apportent des ions négatifs. Les brûle-parfums ne peuvent pas être utilisés car, en chauffant les huiles essentielles, ils altèrent fortement leurs principes actifs. L’emploi d’un diffuseur à ultrasons ou à chaleur douce est donc conseillé pour bénéficier pleinement des bienfaits des huiles essentielles.

  • N'utilisez que des huiles 100% pures & naturelles.

  • Veillez au choix des huiles essentielles (allergie, contre-indications).

  • Privilégiez les huiles essentielles adaptées pour être diffusées dans l'atmosphère (notamment Bois de Rose, Citron, Citronnelle, Eucalyptus radiata, Géranium rosat, Lavandin, Lavande, Lemongrass, Mandarine, Menthe poivrée, Myrte, Néroli, Orange, Patchouli, Pamplemousse, Petit Grain Bigarade, Pin Sylvestre, Ravintsara, Romarin, Santal, Pin, Ylang Ylang).

  • Certaines huiles peuvent être irritantes pour la muqueuse respiratoire, voire neurotoxiques si elles sont utilisées pures ou sur une longue durée.

  • Ne pas diffuser en présence d'enfants de moins de 7 ans, de femmes enceintes ou allaitantes, de personnes allergiques ou asthmatiques.

  • Ne jamais pratiquer de diffusion en continu dans une pièce close.

  • Ne pas diffuser toute une nuit en présence de quelqu'un qui dort.

  • Disposer le diffuseur de telle sorte que les personnes ne reçoivent pas directement la diffusion au niveau du visage ou des yeux.

  • Lire les ‘Précautions d’emploi des huiles essentielles

- L'ingestion :
Il ne faut jamais absorber les huiles essentielles directement. Il faut toujours les diluer avant (dans un corps gras, sur une cuillerée de miel ou dans un solubilisant en vente sur ce site) et de laisser fondre le tout dans la bouche. On peut également faire fondre le miel ou utiliser le solubilisant HE mélangé à l'huile essentielle dans une tisane ou de l'eau chaude.
Il est vivement déconseillé, quelle que soit l'huile essentielle, de dépasser les doses prescrites (pour un adulte, jamais plus de 3 gouttes par prise et jamais plus de 3 prises par jour; pour en savoir plus, voir ci-dessous ‘dosage et durée du traitement’).

- L'inhalation humide :
Elle consiste à respirer (par le nez) de la vapeur d'eau chargée de quelques gouttes d'huile essentielle (pas plus de 10 gouttes). A défaut d'inhalateur, vous pouvez tout simplement vous pencher au-dessus d'un bol d'eau chaude avec une serviette de bain sur la tête pour respirer le plus possible de vapeur. Ne pas dépasser plus de 15 minutes par inhalation.

- Le bain :
Les huiles essentielles n'étant pas solubles dans l'eau, il faut les mélanger à un émulsifiant avant de les verser dans le bain. On peut ainsi utiliser de la poudre de lait (2 à 3 cuillères à soupe), du savon liquide ou un shampoing neutre (1 cuillère à soupe), du solubilisant HE ou de l'huile végétale (1 à 2 cuillères à soupe). Ne pas dépasser la dose de 10 gouttes par bain et ne pas rester plus de 20 minutes.

- Friction/massage :
Appliquées sur la peau, les huiles essentielles pénètrent les tissus et irriguent le corps par le sang. On peut ainsi privilégier les passages veineux comme le poignet ou le coude. En règle générale, il vaut mieux éviter d'appliquer sur la peau des huiles essentielles non diluées. Il est conseillé de les mélanger au préalable avec une huile végétale (jojoba, macadamia, rose musquée, argan, noix de coco, germes de blé, amande douce, olive, noyaux d'abricot...).

Dosage & durée d'un traitement par voie interne

Ces informations sont données à titre d'information générale. Pour tout usage thérapeutique des huiles essentielles la consultation d'un médecin est indispensable !

Une règle générale simple permet de fixer les doses que l'on peut absorber par voie interne :
- chez l'adulte : 1 goutte par 25 kg de poids corporel, de 1 à 3 prises par jour.
- chez l'enfant : ne pas utiliser d'huile essentielle par voie interne

Une huile essentielle est efficace pour une dose donnée et sur une durée déterminée. Si une huile essentielle n'a pas l'effet désiré au bout de 5 jours, il est préférable d'en changer (en général, plusieurs huiles essentielles peuvent être utilisées pour un même symptôme). Continuer le traitement avec une huile essentielle ayant des propriétés semblables. Les effets d'une huile essentielle diminuent avec le temps et peuvent même s'inverser si on l'emploie à forte dose. Un médecin/aromathérapeute peut prescrire des traitements plus longs à des doses supérieures en fonction de la gravité de la maladie, de son ancienneté et de l'effet recherché.

Avertissement

Les informations sur les huiles essentielles disponibles sur notre site internet (dosages, associations, indications) sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles représentent la synthèse de différents ouvrages de référence en matière d'aromathérapie. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale ni même engager notre responsabilité.